MENU

Un lieu, des acteurs

bourdaisière vue du cielL’expérimentation prendra vie sur le Domaine de la Bourdaisière, à Montlouis-sur-Loire (37).

Ce lieu est connu pour son Conservatoire National de la Tomate, qui a été créé en 1994 par Louis Albert de Broglie et compte plus de 650 variétés de ce fruit qui n’est pas que rouge et rond. En lisière de la forêt qui prédomine dans ce parc clos de murs de 60ha, une prairie de 1,4ha ne servait que deux fois par an comme parking pour des événements au Château. Doté d’une terre sableuse, très drainante et avec un faible taux de matière organique (0,4%), cette parcelle n’a pas de caractéristiques particulièrement favorables au maraîchage, ce qui en fait un terrain d’expérimentation idéal que le propriétaire accepte de mettre à disposition de l’Association Fermes d’Avenir.

 

Louis AlbertSurnommé le Prince Jardinier, Louis Albert de Broglie est très impliqué dans la notion de biodiversité, et donne une assise scientifique à son discours par les activités qu’il développe au sein de la Maison Deyrolle, dont il est propriétaire, et également dans son engagement pour l’éducation avec la collection de planches pédagogiques Deyrolle pour l’Avenir, qu’il a montée depuis 2007 avec…

 

 

 

Maxime de RostolanMaxime de Rostolan. Ingénieur de formation, Maxime a dès la fin de ses études réalisé un tour du Monde de l’eau, avec 2 amis (Eaudela, qui a donné naissance aux Aventuriers de l’Or Bleu, publié aux Presses de la Renaissance).  En 2007, il rencontre Louis Albert de Broglie qui lui propose de monter les éditions Deyrolle pour l’Avenir. En parallèle de ce projet, Maxime crée avec d’autres l’association Biomimicry France dont il est trésorier plusieurs années, et fonde la première plateforme de financement participatif dédiée à l’agroécologie : Blue Bees. En 2012, en sortant des Entretiens de Sologne et après plusieurs mois d’échanges passionnés avec Charles Hervé-Guyer de la Ferme du Bec-Hellouin et François Léger, de AgroParisTech / INRA, il décide avec Louis Albert de monter ce projet expérimental à la Bourdaisière et monte donc l’Association Fermes d’Avenir. Maxime sera donc le cobaye de l’expérience : il va passer de la vie citadine dans un bureau à la vie d’agriculteur, sans oublier de suivre une formation adéquate (BP-REA).

 

Claire et Gildas Véret

Il sont les conseillers qui accompagnent la mise en place de la microferme. Ils sont tous deux diplômés en permaculture et familiers des problématiques agricoles, et plus précisément du maraîchage.

photo Claire nov 2012Gildas-perma

Leur rôle dans cette expérience est primordial : ils ont guidé les réflexions en amont, sur la question essentielle du design notamment ; ils accompagnent sur le terrain la mise en forme des concepts de permaculture ; enfin, ils sont en charge de structurer et rédiger l’ensemble des contenus de la boîte à outils. Ils proposent des indicateurs économiques, sociaux et environnementaux, afin d’évaluer la pertinence du modèle expérimenté, inspiré de la permaculture, dans notre contexte sociétal. Ils ont monté leur structure d’accompagnement de projets de permaculture, vous pouvez la découvrir plus en détail sur leur site : http://horizonpermaculture.wix.com/perma

 

 


bennicoBenjamin Jubien
et Nicolas Wagner  Arrivés tous les deux en février 2015, ce sont les chefs de culture de la ferme. Après des parcours singuliers et orientés vers le maraîchage, ils ont pris les rennes de notre microferme expérimentale pour atteindre les objectifs de production : 40.000€ de chiffre d’affaires pour 2015, un vrai défi !